Ville de Calais

Accueil > Découverte > Histoire et patrimoine > Le Beffroi, classé Unesco

Découverte

Le Beffroi, classé Unesco

Imprimer Article en pdf

Le 28 avril 2005, Calais accueillait la première conférence transfrontalière des villes à beffrois. Après le classement de 30 beffrois flamands et wallons au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999, 22 villes françaises de la région Nord/pas-de-Calais et de la Somme attendaient le classement de 23 de leurs beffrois.

Depuis ce jour d’avril 2005, Calais voit son beffroi devenir une partie du 30ème site français inscrit au patrimoine mondial de l’humanité, comme 22 autres villes des régions Nord/Pas de Calais et Somme.

Cette grande aventure est née de la volonté de la Ville d’Arras qui voulait classer ses places et son beffroi au patrimoine mondial. Pour cela l’association "Arras, places et patrimoine" a été créée.
Sur les conseils de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) et de l’UNESCO, le projet a été revu en devenant le projet de classement de beffrois de la région.
Ce dossier avait davantage de chances d’aboutir car il était une extension du classement des beffrois flamands et wallons obtenu en 1999. A cette date, le comité de l’UNESCO avait d’ailleurs demandé aux gouvernements flamands et wallons d’inciter les français à en faire de même.
Le critère retenu pour faire partie du dossier était que les beffrois soient inscrits ou classés à l’Inventaire des Monuments historiques. C’est ainsi que 22 villes ont été retenues soit 23 beffrois (Dunkerque en possédant 2) et que l’association a changé de nom pour devenir "beffrois et patrimoine".

En 1885, Calais et Saint-Pierre décident de s’unir autour d’un hôtel de ville qui sera construit à la jonction des deux quartiers, sur la « plaine du Sahara », grand espace sablonneux face au parc Saint-Pierre. Faute de financement, il faudra attendre 1912 avant de voir les travaux démarrer. La construction est confiée à l’architecte dunkerquois Louis Debrouwer. L’hôtel de ville et le beffroi ne seront inaugurés qu’en 1925.

- Spécificités :

  • Style néo-flamand
  • Structure en béton armé
  • Parement composé de briques creuses rouges de Courtrai et de sculptures de pierres blanches
  • Hauteur : 75 mètres.
  • Nombre de marches : 116 à partir du troisième étage de l’hôtel de ville pour atteindre l’horloge, puis une centaine de marches en collimaçon pour accéder au clocheton.
  • Accès : le beffroi est ouvert au public.

- Qu’est-ce qu’un beffroi ?
Le terme "beffroi" a connu de nombreuses utilisations qui ont évolué au fil des siècles.
Dès le Moyen Age, il constitue une modeste construction en bois venant renforcer les remparts de fortune.
Progressivement, le beffroi devient la tour communale par excellence. _ A travers l’édification de celui-ci, la commune cherche à traduire la preuve matérielle de son pouvoir, de sa puissance et de son indépendance nouvellement acquise.

Mais au-delà de son aspect symbolique, le beffroi a une utilité pratique et remplit diverses fonctions : tour de guet, salle des cloches, arsenal, corps de garde, lieu de réunion échevinale, prison, tribunal, archives... Son organisation est toujours similaire : la tour repose sur une cave surmontée d’une prison.
À l’étage, une salle accueille les réunions du conseil municipal. De la bretèche, petit balcon placé sur la façade, se font les proclamations au peuple. Au-dessus, près de l’horloge est installée une loge pour le guetteur. C’est aussi dans le beffroi que sont conservées les richesses et l’artillerie communales.

Le beffroi est de toutes les fêtes. Pour les Nieulles à Armentières comme la fête des louches à Comines... Symbole de richesse, il porte le lion ou la girouette, le dragon ou la sirène Mélusine annonciatrice des dangers.
C’est le symbole de toute la région.


MP3 - 704.4 ko
Ecoutez le carillon du Beffroi de Calais

- Vous souhaitez découvrir Calais du haut de son beffroi ? Cliquez ici !

Tout sur les beffrois

Mairie de Calais - Place du Soldat Inconnu - CS30329 - 62107 CALAIS Cedex - Tel : 03 21 46 62 00    Fil RSS du site Ville de Calais   -   Intranet  -